Personnes présentes à 10h15 : 14.
Personnes présentes à 11h00 : 19.
Dont membres actif⋅ve⋅s : Émelyne, Chloé, Jill, Mathilda, Cynthia.

On note la présence d’une majorité de nouvelles personnes que l’on ne connaissait pas avant.



Présentation du collectif et de ses actions, car énormément de nouvelles personnes ne nous connaissaient pas.


Discussion sur le "débat" ayant eu lieu sur France 2 le mercredi 22/11/2017.


Point de l’ODJ :1) la cisphobie n’existe pas.
Phrase et idée unanimement confirmée, les personnes cisgenres ne subissent pas d’oppression systémique lié à leur transition [même si parfois iels sont tristes]. Les personnes cisgenres n’ont pas à changer d’État Civil par exemple, ce qui est coûteux en ressources pour des personnes précaires.
Petit rappel sur le fait qu’il ne s’agit pas de hiérarchiser les oppressions, mais d’admettre que la transphobie est spécifique et que d’organiser une permanence en non-mixité trans n’a rien de cisphobe. Et pour cause : la cisphobie n’existe pas.


Point de l’ODJ : la Mairie de Tours.
Présentation des procédures et de l'état des lieux des blocages arbitraires en France.
Explication sur le fait qu'apporter une masse de preuves est contre-productif quant aux droits futurs des personnes trans précaires.
Voir la carte résultant de l'enquête sur les changements de prénom en mairie par la Fédération Trans et Intersexes, dont le collectif fait partie.

La Mairie de Tours est réputée pour ses cas de transphobie assez violents.
Rappels de témoignages sur des faits et des attitudes du personnel officiel de la mairie :

  • autorise uniquement un seul prénom lors d’un changement, ou le même nombre de prénoms que sur l'État Civil d’origine ;
  • demande de justificatifs inutiles (attestations médicales, psychiatriques, de proches, factures, cartes de transport ou d'abonnement, etc.) ;
  • transphobie décomplexée (réflexions, remarques intrusives, mégenrages forcés) ;
  • réunions intimidantes inutiles avec les personnes concernées, souvent pour refuser les demandes de changement d’État Civil ;
  • documents d'explication des procédures (en l'occurrence notre mémo) déchirés devant les yeux des personnes concernées.

Idée émise de relever les cas de transphobie émanant de la Mairie de Tours, et éventuellement les contacter en tant que collectif, voire avec une interorga LGBTQI+ et syndicale, si nécessaire.

Digression sur les demandes de changement de mention de genre et de prénom en Tribunal de Grande Instance.


Point de l’ODJ : éclaircissement des positions politiques du collectif.
Rappel des notions de matérialisme, d’anarchisme, de privilège, etc.
Parenthèse sur le terme “privilège”, ses défauts et son utilisation. (Il s’agit de pointer du doigt des privilèges sur l’échelle sociale, et non des privilèges matériels).


Point de l’ODJ : relations Interpersonnelles au sein du collectif
Petite mise au clair sur les relations personnelles et interpersonnelles entre les membres du collectif.


Point de l’ODJ : médecins transphobes
Présentation d’un cas de médecin généraliste manifestement transphobe, chez qui une de nos membres a consulté.
Discussion sur la formation des médecins, quels types d’attitudes adopter face à des praticiens transphobes, prévention.


Point de l’ODJ : Trans Posé·e·s et ses actions
Petite présentation des projets de T·P actuels et à venir en termes d’actions de com’, de terrain, etc.
Il s’agit encore de terminer les statuts de l’association (distincte du collectif) afin de pouvoir gérer de l'argent, des donations, et ainsi de permettre une meilleure qualité de service et une meilleure visibilité.
Il faut terminer les motions et le manifeste du collectif.
Toujours agrémenter et augmenter les pages du Wiki.
Terminer de compiler de la documentation et la repartager.

Fournir une page d’exemple de parcours libre, avec scans et maquettes de documents à fournir aux autorités.

Bref T·P recrute.



Vote à main levée pour décider de la prochaine date de réunion :

  • date du samedi 23 : 6 votes pour exprimés.
  • date du samedi 30 : 0 vote pour + 2 votes pour, déjà exprimés auparavant.
  • ne prend pas part au vote : 3.
  • abstention : 10.

Date choisie : le samedi 23.

Cette date ne pourra pas être honorée, car celle-ci a déjà été réservée par les permanences consacrées aux demandeurs d’asile, chose que nous ignorions au moment du vote, nous devons donc en choisir une autre.

Un sondage a été proposé sur nos groupes de discussion et envoyé par e-mail aux personnes nous ayant communiqué leur adresse e-mail.


1)
Ordre Du Jour
  • Dernière modification: il y a 3 ans